le Journal du Floyd

Ceux qui m'aiment prendront le train...

voie ferree, Ueberseestadt, Bremen

ou comment expliquer la détérioration lente mais inéluctable d'un service dit public. Bref un état des lieux de la grande Deutsche Bahn, le chemin de fer Allemand. Il faut dire que les mauvaises surprises sont quotidiennes. Allez, on commence par les retards? C'est devenu un sport national, les excuses données sont toujours différentes, la fréquence des retards est tout simplement hallucinante. Bon, on va pas regretter Mussolini avec le fameux "avec Mussolini, les trains arrivent à l'heure". Cela n' empêche pas d' y penser toutefois. Au début, ils annoncent 5 minutes, puis 10...pour finir avec un bon 30 à 40 minutes en moyenne. Sur des trajets qui ne sont pas équivalents à Dunkerque-Marseille, non plus (500 à 600 kilomètres). Bon, régulièrement des gens comme moi prennent ce putain de train pour aller bosser. Arriver en retard au boulot, ben pas grave, la DB est responsable, pratique, non? Pis l' amélioration des techniques fait que toute le monde peut travailler n'importe où. Surtout moi, dans le domaine Web, je peux bosser de mon balcon en wifi, ou depuis la plage (euh, c'est l' avenir, ne rigolez pas. Les entreprises économiseront les frais de locaux pour tous les emplois administratifs, tôt ou tard). Pas pouvoir rentrer chez soi, c' est tout de suite plus chiant, non? Perso, je prends le train 3 fois la semaine, pour aller à Hambourg. Hambourg-Brême = 120 kilomètres. Une blague. Pourquoi ces retards? En été, il fait trop chaud, au dessus de 20 degrés, le trafic est perturbé, en hiver, la neige, y a personne pour balayer les voies. Ne souriez pas, c' est véridique. Et à part les retards? Ben, les pauvres cloches qui vomissent dans le micro pour les annoncer. Ah ben là, Allemand ou pas, on pige rien. Et encore? Il manque toujours quelque chose pour faire chier. Sur des routes empruntées quotidiennement, fréquentées assidûment par des gens qui travaillent, sans savoir le pourquoi du comment, il manque un wagon ou deux? Une logique? Y doit y en avoir une. Puis ils sont mis dans un ordre tiré au hasard, aux dés peut-être? Le wagon 16 est derrière le wagon 13 et avant le wagon 9. Allez, cherche, voyageur stupide qui a dépensé 3, 4 Euros ou plus pour une réservation. Ah oui les réservations. Le système ne fonctionne pas et la DB ne sera jamais capable de le faire fonctionner correctement, en attendant ils prennent le pognon. Concrètement sur le terrain? On oublie les retards un court instant, les wagons ne sont jamais dans le bon ordre, des fois il manque donc le wagon dans lequel le voyageur a reservé, ou il est fermé, rendu inutilisable par le personnel. Hein, pourquoi? Ah, lors des journées un peu chaudes, les climatisations tombent en panne. Au-dessus de 20-25 degrés Celsius. Dans les wagons, cela signifie 40 degrés. Les controleurs ferment les wagons, et y a interdiction d' y rester (pour éviter les risques de plaintes/procès au cas où des personnes agées ou des bébés auraient la bonne idée de monter dans le train). Je me souviendrai longtemps du pauvre con qui m'a fait dégager de ma place assise, en sueur, il descendait à Brême comme moi, il a mis 35 minutes pour trouver sa place...sur un parcours de 55/60 Minutes? Bon. sérieusement, revenons sur cette histoire de réservation. Je monte dans le train, mon ticket pour le mois, ICE donc pas vraiment économique, un air de TGV, ah y a un wagon en moins. pffffff... Ah, pis y en a un de fermé à cause de la climatisation en panne. Ah, au niveau des sièges, c'est marqué GGF. Bref, je peux m'asseoir, mais si y a un con aux prochaines stations qui a pris une résa à 4 Euros, ben je dois dégager. Des dizaines d'anecdotes de gens qui s' agressent quotidiennement avec les résas... je réécris guerre et paix de Tolstoi. C' est ma plââââââce... Va mourir dans d' atroces souffrances avec ta plââââââce. Casses-toi pov' con, (comme quoi, une répartie présidentielle peut selon le contexte avoir quand même un sens). Et sérieusement? L' entretien n' est plus assuré depuis des années. Les trains sont multicolores, obsolètes, que dire des extincteurs vus sous les sièges, en train de fuir. Quelquefois, le train ne va plus à l' endroit désiré, je me suis déjà retrouvé débarqué, au milieu de la pampa. Après, c' est le bus bondé, ou un autre train. Je n' ose pas imaginer pour les gens dont les horaires de boulot ne sont pas cool. L' ensemble ne fait pas très sérieux et les récents accidents en Europe n' inspirent pas confiance. L' usager paie, le personnel est souvent incompétent, très désagréable et...sous-payé, ceci explique cela. La recherche du profit par tous les moyens sauf les bons. Payer un billet relativement cher pour finir assis dans le couloir dans un train de la mort, c' est possible. Merci DB, vous en avez rêvé, la DB l' a fait!